Savoir-faire

 

Joaillerie d’excellence, 100% parisienne

Certaines personnes recherchent des bijoux artisanaux, différents, que l’on ne trouve pas partout dans le monde. Elles aiment partir à l’aventure, chercher une adresse confidentielle leur offrant un accueil chaleureux et personnel. Intransigeantes sur la qualité, ces personnes savent apprécier le savoir-faire traditionnel français. Bienvenue chez Annette Girardon !

Toutes mes créations sont des bijoux artisanaux, made in France, made in Paris. Elles sont fabriquées dans le plus grand respect de la tradition inégalée de la joaillerie française.

Au cours de ce processus artisanal minutieux interviennent de nombreux corps de métiers : dessin, maquette, fonte, joaillerie, sertissage, polissage, … Le savoir-faire de tous les artisans est indispensable pour atteindre l’excellence.

Le dessin

Mais d’abord, il faut rêver.

Deviner la femme qui accrochera le collier à son cou, glissera sa main dans le bracelet, piquera la broche à son vêtement, fixera les boucles d’oreilles, passera la bague à son doigt.

Et dessiner ce rêve.


La modelisation

Une fois le futur bijou ‘inventé’ et dessiné, il faut le transposer en trois dimensions. Je peux le modéliser avec un logiciel 3D et le faire imprimer par la suite sur une imprimante 3D en cire.


La maquette

Souvent, je préfère le sculpter à la main.

Cette technique plus ancienne, reste mieux adaptée à certains bijoux.


La fonte


Les maquettes en cire issues de l’imprimante 3D et les celles sculptées à la main, seront ensuite transformées en métal par le procédé de la fonte à cire perdue.


La joaillerie

Le futur bijou, brut de fonte, est retravaillé, affiné par le joaillier qui lime, émerise, soude, ajuste…


Le sertissage

Le sertisseur fixe les pierres. Selon leur fragilité, leur nombre, ce travail incroyablement minutieux, peut prendre des semaines, parfois des mois. Le talent de l’artisan, en particulier le soin qu’il apporte aux finitions, contribue de façon importante à l’aspect général du bijou. Un serti « serré », quand le métal entre les pierres devient quasiment invisible, caractérise un travail d’excellence.


La gravure

Le graveur intervient parfois pour le décor des surfaces ou bien pour apporter la signature de la maison de joaillerie.


Le contrôle

En France, nous utilisons principalement de l’or 18 carat*. L’alliage des métaux précieux, indispensable (l’or pur serait trop mou), est contrôlé par l’Etat, qui poinçonne chaque bijou, en garantissant ainsi la composition du métal.


*Le carat est la 24ème partie d’or fin contenu dans une masse d’or. 18 carats = 18/24èmes = 3/4 d’or pur.


Le polissage

Enfin vient la polisseuse, plus rarement le polisseur. Elle est souvent déjà intervenue lors du processus de fabrication, par exemple en préparation du sertissage.

Mais c’est toujours elle qui apporte la dernière touche. Elle fait briller ou applique des traitements de surface, comme le rhodiage ou le sablage.

En sortant de ses mains, le joyau correspond enfin au rêve.


Le joyau

Cadeau choisi ou surprise, c’est toujours une émotion de découvrir le vrai bijou artisanal dont la longue vie commence.


Vous souhaitez voir d’autres bijoux ?